CONFÉRENCE du Professeur Diego De LEO

  • by

CONFÉRENCE du Professeur Diego De LEO

Directeur de l’Institut Australien pour la Recherche et la Prévention du Suicide (Centre
Collaborateur de l’OMS – Griffith University de Brisbane)
Vendredi 26 juillet 2013, 18h30 Hôtel Le Méridien, Punaauia, Tahiti
« Prévention du suicide dans le monde : état des lieux et perspectives, comment avancer ? »
Dans la cadre d’un atelier de travail de l’Organisation Mondiale de la Santé sur la  surveillance et la prévention du suicide (25 et 26 juillet 2013, Tahiti), le professeur Diego de  Leo donnera une conférence en français, ouverte au grand public, sur ce thème.

Le professeur Diego De Leo  est un expert international mondialement reconnu en suicidologie. Il a débuté sa carrière en Italie dont il est originaire, et y a notamment effectué une étude très efficace publiée en 1995 et 2002 sur la prévention du suicide chez les
personnes âgées par contact téléphonique régulier (Tele-Help, Tele-check).

Il est spécialisé dans l’étude des liens entre santé mentale, culture et conduites suicidaires. En 2005, suite à une réunion de l’OMS avec les autorités sanitaires de la région Asie/Pacifique à Manille, il a lancé dans la région du pacifique Occidental une étude épidémiologique sur les conduites suicidaires et un dispositif de prévention des rechutes suicidaires par psycho-éducation et rappels téléphoniques START (Suicide Trends In At-Risk Territories)

Il fera lors de cette  conférence un état des lieux sur les différentes politiques de prévention du suicide dans le monde et dans la région du Pacifique Occidental et présentera les stratégies les plus pertinentes à adopter dans ce domaine.  La  région est durement
touchée par le suicide, la Polynésie ne faisant pas exception avec une sensible augmentation ces dernières années des taux de suicide et de tentative de suicide. L’OMS s’est donnée pour objectif de mettre en œuvre et de coordonner les initiatives régionales et nationales dans ce domaine afin de favoriser les partenariats et d’optimiser les actions de prévention.

Le débat portera sur les innovations souhaitables en prévention : comment surveiller le phénomène suicidaire et intervenir, quelles stratégies de prévention en fonction de la culture, comment allier les soins  communautaires (socio-religieux,  traditionnels…)  et les
soins en de santé mentale ou les approches basées sur les nouvelles technologies…

LE CONFÉRENCIER

  • 2001: Directeur de l’Institut de Recherche et de Prévention du suicide (AISRAP), encadrement de programmes post-doc dans tous les aspects de la suicidologie, supervise le Queensland Suicide Register.
  • 2004: Ouverture de la Life Promotion Clinic à Griffith University, premier centre de traitement spécialisé dans les conduites suicidaires.
  • 2005 : AISRAP devient Centre Collaborateur de l’OMS pour la Recherche et la Formation  dans la Prévention du Suicide.
  • 2008:  AISRAP  devient le Centre National d’Excellence dans la Prévention du Suicide, financé par le Commonwealth et le secteur privé de Griffith University. Elaboration de la Stratégie  Nationale de Prévention du  Suicide d’Australie.
  • 2013: 17 chercheurs, plus de 300 publications au total

 

LES PUBLICATIONS DE l’AISRAP EN 2013

  • DE LEO D: New Year’s Changes. Crisis; 34(1):1-2, 2013.
  • PARKER S, DE GIOANNIS A, PAGE C: Chronic promethazine misuse and the possibility of dependence: A brief review of antihistamine abuse and dependence. Journal of Substance Use, published online: 19February 2013. doi: 10.3109/14659891.2012.707285.
  • KAVALIDOU K: Suicidal thoughts and attitudes towards suicide among medical and psychology students in Greece. Suicidology Online 4:4-11, 2013.
  • O’DWYER ST, MOYLE W, ZIMMER-GEMBECK M, DE LEO D: Suicidal ideation in family carers of people with dementia: a pilot study. International Journal of Geriatric Psychiatry, published online: 4 March 2013. doi: 10.1002/gps.3941
  • KAVALIDOU K, DE LEO D: Are low brain derived neurotrophic factor levels in the blood a biological marker of suicide risk in psychiatric patients? A systematic review. Journal of Neurology Research 3(1):12-19, 2013.
  • KOLVES K, MILNER A, VARNIK P: Suicide rates and socioeconomic factors in Eastern European countries after the collapse of the Soviet Union: trends between 1990 and 2008. Sociology of Health & Illness, published online: 11 February 2013. doi: 10.1111/1467-9566.12011.
  • DE LEO D, DRAPER B, SNOWDON J, KOLVES K: Suicides in older adults: A case- control psychological autopsy study in Australia. Journal of Psychiatric Research, 47(7):980-8, 2013 Jul.
  • DE LEO D, MILNER A, FLEISCHMANN A, BERTOLOTE J, COLLINGS  S, AMADEO S, et al: The WHO START study: Suicidal behaviours across different areas of the world. CRISIS; 34(3):156-163, 2013.
  • MILNER A, HJELMELAND H, ARENSMAN E, DE LEO D: Social and environmental factors and suicide mortality: A narrative review of over 200 articles. Sociology Mind,  Vol.3, No.2, 137-148, 2013.
  • SVETICIC J, MCPHEDRAN S, DE LEO D: Reviewing the revisions: what are the Australian Bureau of Statistics suicide figures really telling us?  The Medical Journal of Australia, 198 (9): 478, 2013.cancer survivors 7 years later: investigation of factors influencing their mental health over time. British Journal of Medical and Health Sciences Vol. 1,No. 6, pp 15‐30, April 2013.
  • JEREB B, BERLEC M, SVETICIC J: Depression in childhood

CONFÉRENCE du Professeur Diego De LEO

CONFÉRENCE du Professeur Diego De LEO

Directeur de l’Institut Australien pour la Recherche et la Prévention du Suicide (Centre
Collaborateur de l’OMS – Griffith University de Brisbane)

Vendredi 26 juillet 2013, 18h30 Hôtel Le Méridien, Punaauia, TahitiRead More »CONFÉRENCE du Professeur Diego De LEO